Cyrille KOUKOUI
Jean Marie BECAM
Afrique et droit résulte de l’œuvre conjuguée de Cyrille KOUKOUI,
Jean Marie BECAM et des Bâtonniers des Ordres d'Avocats Africains

Afrique et Droit

L’Association d’Echanges Juridiques et Culturels avec l’Afrique Francophone dite AFRIQUE & DROIT est née à la suite du protocole de Jumelage conclu entre les Barreaux de l’Essonne et du Bénin le 29 Décembre 1993 à Cotonou.

Il s’agissait à l’époque pour les Bâtonniers Jean Marie BECAM et Alfred POGNON de tisser des liens d’amitié, d’échanges et d’entraide entre les deux Barreaux par des échanges de fonds documentaires, de savoir-faire et d’expérience.

Peu à peu l’Association a dépassé le cadre du Barreau du Bénin pour se consacrer à d’autres institutions, d’autres horizons et à d’autres tâches.

En 1999, le Bâtonnier Jacques MIGAN venant d’être élu au Barreau du Bénin sollicite l’expertise (selon ses propres termes) de l’Association à ses côtés. Puis notre concours à partir de février 2000, lors de la création d’un centre de formation en Afrique des Avocats francophones (CIFAF). 

 Ainsi débuta il y a 17 ans la collaboration d’Afrique & Droit et le CIFAF. 
 Cette collaboration s’explique et s’inscrit dans la droite ligne des préoccupations de cette association qui a pour objet :
1. D’organiser dans les Pays d’Afrique Francophone en coordination avec les Barreaux, les Centres et Instituts de formation, des cours et séminaires de formation pour les Avocats africains.

2. De favoriser tous les échanges ayant pour finalité :
  • La promotion du Droit francophone, son enseignement, sa pratique dans les pays ayant la langue française en partage et plus spécifiquement en Afrique Francophone ;
  • D’œuvrer sans réserve à la promotion du droit francophone, à la préservation de la démocratie, au respect de l'état de Droit et des droits de l’homme ;
  • De contribuer à un développement économique, social, culturel durable de l’Afrique, ainsi qu’un accès à la justice et une juste répartition des richesses de même qu’une protection réaliste de l'environnement.
 
3. Aider à cette même fin toute association, organisation non gouvernementale ou institution acceptant un accord de partenariat ponctuel ou permanent avec elle.

4. De prendre part dans l'espace francophone ou tout autre, à toutes initiatives étatiques ou internationales, d'organisations non gouvernementales permettant de servir le cas échéant dans les pays francophones, de structure de conseil juridique et de liaison entre différentes organisations gouvernementales ou institutions internationales œuvrant aux fins précitées. 

L'Association comprend des membres fondateurs, des membres associés, des membres actifs, des membres partenaires, des membres d'honneur, et des membres bienfaiteurs.  

Ses moyens financiers résultent de cotisations de ses membres, de subventions des Barreaux partenaires, et surtout lors de chaque session organisée par le CIFAF, d’une aide précieuse de L’Organisation Internationale de la Francophonie et de son représentant Monsieur Michel CARRIÉ.
Share by: